KILL ME Inside

Pour cette performance, je raccroche mes chaussures rouges à talons hauts de la performance Moi-Femme… Moi-Peau afin d’explorer cette fois la fragilité du féminin derrière les attributs d’une personnalité construite.

Chaque personne est invitée à son tour à ôter ses chaussures et à entrer dans l’espace réduit et sombre que j'ai aménagé entre quatre murs de bois. A l'intérieur, je suis couchée sous le tapis simili cuir imprimé d’une photo de ma peau utilisé alors à la verticale pour Moi-Femme… Moi-Peau. Les bords sont cousus en franges avec mes cheveux et ceux que j'ai ajoutés de ma mère créant une continuité générationnelle. Découvrant mon corps chétif au sol, le public n'a pourtant pas le choix que de se déplacer en me marchant dessus.

Kill Me Inside explore par la position du corps les relations de dominance et de vulnérabilité utilisant les notions géométriques de verticalité et d’horizontalité.

Pour moi, ce rapport suggère en même temps la relation que les Hommes entretiennent avec la Terre-Mère qui les porte.

©Isabelle Derigo